Maison

Du lundi au vendredi, de 9h à 18h | Sur rendez-vous uniquement |

 129 bis avenue de Choisy – Paris 13

09 84 45 83 09

Title Image

Lulu La Nantaise

Lulu La Nantaise

LULU LA NANTAISE
Björn to be wild !

Cette série de portraits d’artistes que nous vous proposons depuis 1 an s’achève avec Lulu La Nantaise, une illustratrice rock’n’roll aux antipodes de ses personnages féminins pop montés sur talons hauts, Ho, Ho, Ho !

Nous avons eu la chance de sérigraphier certaines de ses affiches, longtemps icônes de notre boutique : Bim Bam Boom, Les valises, Rockseine, ou encore Pastaga (une collaboration sous le nom « Tolubolu »), etc.

Il nous semblait donc naturel de vous la présenter. Peut-être serez-vous étonnés du contraste entre sa personnalité et ses sujets illustrés !

Retrouvez Lulu La Nantaise sur lululanantaise.com

Retrouvez-la aussi sur :

  • Instagram : @lillustralulu
  • Son site Internet : lululanantaise.com

LÀ OÙ TOUT
COMMENCE

J’ai étudié le design produit à L’Ecole de Design Nantes Atlantique. Déjà à l’époque, mes projets portaient davantage sur le travail graphique (matière qui nous était dispensée) que sur le design. Question d’affinités 😜

Tes années d’expérience à l’étranger ont-elles stimulé ta créativité ?

Les deux périodes passées à l’étranger m’ont permis de découvrir surtout le monde du travail…

En Hongrie, j’étais productrice d’émissions de télé pour le marché francophone, donc bien loin de mon métier aujourd’hui. Mais travaillant avec des personnes du monde entier, j’ai trouvé une émulsion que je n’ai jamais connue après.

En Angleterre, je travaillais comme cartographe. Pendant deux ans, j’ai dessiné des cartes, beaucoup de cartes… Cela m’a appris la rigueur dans le travail de graphiste. Maintenant, je sais ranger des calques et les nommer comme personne ! Techniquement, cela a été une période très bénéfique !

MIROIR MIROIR...

Es-tu le reflet des personnages féminins que tu dessines ? 

L’illustration me permet de dessiner justement celle que je ne suis pas et que j’aurais (peut-être) aimé être ! C’est ce qui est chouette avec le dessin : mes personnages féminins sont très féminins et j’essaye de les dessiner avec style, moi qui suis plutôt jean baskets !

Ah… Audiard…

– «La taulière, une blonde comac… Comment qu’elle s’appelait, nom de Dieu ?»
– « Lulu la Nantaise ».
Alors plutôt blonde comac, taulière ou les deux ?

Mon pseudo vient bien du film d’Audiard 🙂 que nous regardions en boucle à une certaine période de la vie avec mon père. Comme en plus je faisais mes études à Nantes à l’époque, tout cela avait du sens !

Et plutôt Taulière à la voix de fumeuse…

VIDE = COULEUR

Il y a peu de place pour le vide ou le blanc du papier dans tes illustrations.

J’aime trop la couleur pour laisser trop de blanc effectivement dans mon travail et c’est pareil sur les murs de ma maison !

Tout mon travail commence par un aplat de couleur, ensuite je compose ! Je travaille peu avec des croquis, les masses de couleur doivent se mettre en forme dès le départ. C’est vraiment le point central de mon travail.

Je suis influencée par le travail des affichistes des années 50/60/70. Je peux mêler mon travail de graphiste avec l’illustration. Difficile pour moi de ne pas ajouter de texte à un moment donné. On me l’a souvent fait remarquer quand je me suis lancée dans l’illustration. De fait, j’avais le sentiment de ne pas être une « vraie » illustratrice. Et puis un jour, j’ai fini par comprendre, que c’était mon style. Je n’essaye donc plus d’aller contre !

SAVE THE DATE !

Peux-tu nous parler de tes projets à venir ?

Un livre sur les rolling stones va sortir au mois d’avril prochain (et écrit par François Salaün, qui lui n’en est pas à son coup d’essai sur le sujet !). C’est un de mes groupes préférés et je suis impatiente que le projet sorte en librairie !

C’est un projet initié personnellement et dont je suis fière !

Pour le reste, des travaux de commandes en tous genres…

Produits en vente sur notre boutique en ligne :

Bim Bam Boom et Rockseine

PORTRAITS D'ARTISTES EDITES PAR L'ATELIER

MARINE DES MAZERY – Behind the (silk-)screen

Marine des Mazery est une autrice et illustratrice qui sort des cases, à la recherche de nouveaux concepts narratifs : elle conçoit l’illustration voire le livre en tant qu’objet comme un terrain de jeu expérimental.

Depuis sa sortie de l’école CESAN (Centre d’Enseignement Spécialisé des Arts Narratifs) en 2016, elle enchaîne les succès : finaliste des concours jeunes talents du festival BD d’Angoulême et du festival BD Quai des Bulles de Saint-Malo, sélectionnée pour plusieurs résidences, exposée.

En savoir +

Portrait de Cédric Lestiennes. Fwells : sérigraphie et studio graphique

CÉDRIC LESTIENNES – L’inventoriste

Cet artiste diplômé de l’École Supérieure d’art de Cambrai est le créateur d’une série d’inventaires farfelus et thématiques : nuages, arbres, animaux se transforment sous sa plume en chimères, en objets ou encore en monuments. Chaque espèce (disons-le aussi pour ses nuages) porte un nom associé à une utilité, une fonction ou une référence.

Ses affiches sont si riches qu’on y passerait des heures à les observer. Et si vous connaissez « Le catalogue des objets introuvables » (1969) alors les inventaires de Cédric Lestiennes vous retiendront de longues minutes avec le même émerveillement.

En savoir +

Loïc Defontaine - Portrait de Lionel Barbe - sérigraphie paris Fwells

LOIC DEFONTAINE –

« Jamais au grand jamais, vous ne verrez Loïc Defontaine sortir sans son grand cahier à spirale et son stylo à plume, une manière bien à lui d’attraper les idées, d’éviter qu’un coup de vent ne les emporte au loin. Une pensée, il la note. Une image, il la croque, et parfois l’inverse. Car chez lui, le prolongement naturel de l’idée est le dessin… »

Ces propos élogieux de Natalie Thiriez résument parfaitement la personnalité de cet artiste visiblement accompli.

Pour la seconde fois, nous avons le plaisir d’imprimer avec lui son projet d’affiche pour le festival de Cannes dont nous vous parlerons prochainement. En attendant, nous vous proposons son portrait.

En savoir +

Emilie Nicolas alias Emilas posant avec sa dernière oeuvre : la fontaine de Jouvence

EMILIE NICOLAS est EMILAS

« Dieu crée les Dinosaures et la femme hérite de la terre »

Emilie NICOLAS alias Emilas est une grande habituée de notre atelier ! Elle y passe maintenant une à trois fois par an pour imprimer elle-même ses créations. 

Si vous pensez que les femmes et la nudité féminine sont sa seule source d’inspiration, vous passez à côté d’une partie de la vérité. Alors lisez la suite du portrait de l’une des plus fidèles artistes éditées de l’Atelier Fwells !

En savoir +

La source, sérigraphie d'Amandine LEMAIRE alias HEING - Affiche éditée à l'Atelier FWELLS, sérigraphe à Paris / Screenprinting

AMANDINE LEMAIRE ALIAS HEING
Là où tout prend racine

Amandine Lemaire est rapidement devenue un incontournable de notre boutique avec deux de ses sérigraphies : Le Léopard et La Source.  Inspirée par la nature souvent luxuriante, elle nous plonge dans des décors chauds et lointains avec légèreté et sensualité. Ça tombe bien, c’est bientôt l’été ! MAIS Amandine est pleine de ressources : elle se plaît à décliner son sujet de prédilection, la flore et la femme, sur toutes sortes de supports souvent partie prenante du processus créatif.

En savoir +

Portrait de Marc Petit par Marc Petit

REMBOBINEZ AVEC MARC PETIT

Les œuvres de Marc PETIT sont le reflet à la fois fidèle et subjectif des films auxquels elles se rapportent de part le choix des scènes et l’agencement des plans cinématographiques.

En savoir +

Les bains, sérigraphie 1 couleur (Klein) par Olivier Junière. Sérigraphie à Paris (13e) à l'Atelier FWELLS (screenprint)

OLIVIER JUNIERE
Le bleu klein comme fil conducteur

Edité depuis 2019 avec à son actif, « La femme piège », « Les bains », « Corps en mouvement », « Gaïa » et plus récemment « Les chasseresses », Olivier Junière est un incontournable parmi nos publications éditées.

En savoir +

Dupin et Duclos - Sérigraphie 1 couleur (blanc) à l'atelier Fwells (paris 13e)

LES MONDES INTIMES
DES DUPIN & DUCLOS

Dupin & Duclos, c’est l’histoire d’un duo qui commence au fond de la classe sur les bancs de LISAA à Nantes en 2011. A l’époque, Jordane et Corentin dessinent sous la forme du cadavre exquis avec pour ambition d’à chaque fois se surprendre mutuellement. Une maison en amenant une autre, les villes commencent à émerger, et le trait à s’uniformiser.

En savoir +

Love de Sarah Boris - imprimée en sérigraphie artisanale à Paris (13e)

SARAH BORIS
Une artiste made in England

(Re-)Découvrez une artiste dont les œuvres oscillent entre le pop, op art mais aussi la poésie concrète.

L’atelier est heureux de proposer à la vente sa création intitulée « Love ».

En savoir +

0
    0
    Panier
    Le panier est videRetourner à la boutique